Inicio / OPINION / Hommage aux précurseurs littérature infantile

Hommage aux précurseurs littérature infantile

Edition: Hommage à Charjah aux précurseurs de la littérature infantile dans le monde arabe.

Cheikh al Kassimi
Cheikh al Kassimi

Un vibrant hommage a été rendu, en marge du 1 er Congrès du Conseil international sur les Livres pour la Jeunesse (IBBY : selon Les sigles en anglais) en Asie Centrale et l’Afrique du Nord qui s’est tenu les 21 et 22 avril à Charjah, à l’Etat des Emirats Arabes Unis (EEAU), à une pléiade de personnalités formant la première génération d’intellectuels et artistes précurseurs de la littérature pour enfants dans le monde arabe.

La cérémonie, organisée à la clôture de ce congrès par le Centre Charjah pour la Communication, a été l’occasion de mettre en valeur l’œuvre de ces personnalités, leur esprit de créativité et leur engagement à édifier une identité arabe propre au service du monde des enfants arabes. C’est aussi un témoignage à leur égard pour contribuer au développement intellectuel de l’enfant à travers une série d’approches littéraires relatives à la culture et à la littérature du monde des petits et leurs efforts tendant à convertir les connaissances théoriques à une connaissance littéraire écrite par le biais d’un style simple et accessible pour les enfants.

Ceci traduit l’idée générale développée durant cette cérémonie par Cheikh Soltane Ben Ahmed Al Kassimi, président du Centre Charjah pour la Communication qui a signalé que l’émirat de Charjah apporte ainsi sa contribution à l’édification d’une société cultivée et imprégnée de connaissances et la préparation d’une génération qui sera mieux outillée pour relever les défis de l’avenir.

Cheikh Soltane ben Ahmed Al Kassimi a particulièrement souligné l’importance de « construire l’homme » dans les domaines de la culture et des connaissances. « Pour atteindre ce but, nous nous efforçons à prospecter tous les moyens possibles et adéquats qui se traduisent par le soutien des capacités culturelles de l’émirat, dont le congrès de l’IBBY, qui s’est tenu à Charjah », a dit Cheikh al Kassimi.

Les différents salons du livre, qui se tiennent à Charjah représentent « une permanente fête culturelle dans l’émirat qui garantit une bibliothèque pour chaque foyer et attribue des prix pour la meilleure bibliothèque domestique tout en organisant des bibliothèques itinérantes dans le cadre de la stratégie de la culture sans frontières ».

Ont été récompensés à l’issue du 1 er Congrès du Conseil international sur les Livres pour la Jeunesse (IBBY) les personnalités et institutions arabes qui ont contribué à la promotion de la littérature de l’enfant dans le monde arabe, dont la revue « Majed », éditée depuis 1979 à Abou Dhabi et considérée comme la publication arabe pour enfants la plus célèbre pour la qualité d’un contenu élaboré par de prestigieux auteurs et caricaturistes/dessinateurs de différents pays arabes. Elle a été également primée  la revue libanaise « Touta, Touta », la première éditée en langue arabe qui publie des contes et poèmes répondant aux besoins de l’enfant pour la construction d’un goût sain pour la lecture. Les travaux des auteurs de textes pour enfants ont également mérité la connaissance de la part du Centre Charjah pour la Communication tels le Dr Naif al Moutaouaâ ; le journaliste Ahmed Omar (un des créateurs de la revue « Majed » qui décrit les conditions sociales dans un style distingué ; le caricaturiste-dessinateur Ahmed Ibrahim Hijazi, qui s’est distingué par ses planches exposant des situations sociales dans un style particulier ; Hiba Machari qui écrit sur le patrimoine mondial, des contes et chants.

Parallèlement a été annoncée à Charjah la création d’une Université Islamique, baptisée « L’Université Al Kassimia », qui sera érigée comme une institution scientifique indépendante et sans but lucratif. Créée par décret signé par Cheikh Dr Soltane Ben Mohamed Al Kassimi, membre du Conseil Supérieur et Gouverneur de Charjah, l’université sera construite sur une superficie d’un million de mètres carrés dans la cité universitaire de Charjah. Elle comprendra des facultés de théologie, de droit, d’études arabes, des sciences économiques et islamiques, de communication. Elle ouvrira ses portes en 2014 à l’occasion de la célébration des festivités à Charjah, capitale culturelle islamique.

Si te interesan nuestros contenidos,
subscribe nuestro boletín de titulares

Sobre Mohamed Boundi

Periodista, doctor en sociología y ciencias de la comunicación de la universidad Complutense de Madrid. Corresponsal en España desde 1987, es licenciado en periodismo, investigador en ciencias sociales, opinión pública y cultura política. Publicaciones: “Marruecos-España: Heridas sin cicatrizar”, un estudio sobre la imagen de Marruecos y sus instituciones en la opinión pública española en momentos de crisis; “Sin ellas no se mueve el mundo”, un trabajo de terreno sobre la condición de las empleadas de hogar inmigrantes en España; “La mujer marroquí en la Comunidad autónoma de Madrid: convivencia y participación social”.

Ver también

Protestas saharauis por la expoliación de los fosfatos.

Sáhara Occidental: la ONU y el Polisario desmienten a Marruecos

Luis Portillo Pasqual del Riquelme [1] Se cumplen ahora 42 años de ocupación del Sáhara …

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *