Inicio / OPINION / Plus de récession en Espagne en 2014

Plus de récession en Espagne en 2014

Le FMI tire la sonnette d’alarme: Plus de récession et davantage de chômage en Espagne en 2014.

Christine Lagarde, presidenta del FMI
Christine Lagarde, presidenta del FMI

Cercles économiques, acteurs sociaux et observateurs à Madrid ont accueilli avec énormément de scepticisme les prévisions rendues publiques, mardi, par le Fonds Monétaire International (FMI) relatives au processus de récupération en Espagne à l’issue de cinq longues années de récession. En deux mots, le taux de chômage va frôler son seuil le plus haut pour atteindre 27% en 2013 pour se convertir en le plus haut de l’euro-zone en compagnie de celui de la Grèce avant de baisser à 26,5% en 2014. Le Produit Intérieur Brut (PIB) diminuera de 1,6% en 2013 avant de croître de 0,7% en 2014, soit une prévision en-deçà de celles du gouvernement de Mariano Rajoy.

Ces données, puisées dans le rapport semestriel du FMI, intitulé « Perspectives Economiques Globales », signifient une baisse d’un dixième de la croissance économique par rapport à janvier dernier lorsque le FMI avait avancé une régression de 1,5% en 2013 et une hausse de 0,8% en 2014. De cette manière, l’institution financière internationale s’est montrée plus prudente que le gouvernement de Madrid qui avait tablé sur un recul de 0,5% pour 2013 et une croissance de 1,2% en 2014,.

Le FMI avance également d’autres données plus alarmantes en prévoyant, par exemple, un déficit public égal à 6,6% du PIB en 2013, une proportion supérieure à celle prévue en octobre dernier et de deux points supérieure à celle de 4,5% avancée par le gouvernement. La révision de ces indices à la baisse démontre « l’existence de mauvaises perspectives en matière d’emploi et l’absence de mesures spécifiques à moyen terme » en Espagne. De même, il persiste encore « une incertitude sur la véritable situation des banques » en Espagne où il est nécessaire un contrôle unique européen, a estimé Olivier Blanchard, chef économiste au FMI.

Selon le rapport, il serait difficile pour l’Espagne d’atteindre les objectifs du déficit public comme le gouvernement l’avait communiqué à l’Union Européenne.

Le FMI avait prévu que le déficit devait clore 2012 sur un taux de 7%, un point supérieur à ce qui était attendu dans son rapport de juillet dernier et sept dixièmes de plus en comparaison avec l’objectif marqué. Pour 2013, le FMI maintient sans changement ses estimations de 5,7%, un taux qui est loin des 4,5% que le gouvernement avait promis à ses associés en UE. En 2014, année où le déficit devait en principe être inferieur à 3%, pour le FMI ce taux sera de 4,6%. Pour les trois exercices suivants, le déficit serait de 3,9% en 2015, de 3,2% en 2016 et de 2,8% en 2017, estime l’organisation internationale dirigée par Christine Lagarde.

Le FMI a d’autre part invité l’Espagne (et l’Italie) à poursuivre son plan de réajustement en vue de rétablir l’équilibre fiscal. Pour cela, elle doit pouvoir « recapitaliser ses banques en cas de besoin sans aggraver sa dette souveraine » et sans porter préjudice à sa croissance économique.

Le rapport démontre que l’économie espagnole, qui traverse une crise qui dure depuis cinq ans, passera par de mauvais temps au cours des cinq prochaines années. Il intervient en un crucial moment où le gouvernement s’apprête à présenter son nouveau programme de stabilité économique et vient d’entamer une campagne mondiale pour la promotion de l’entreprise et les opportunités d’investir en Espagne.

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Sobre Mohamed Boundi

Periodista, doctor en sociología y ciencias de la comunicación de la universidad Complutense de Madrid. Corresponsal en España desde 1987, es licenciado en periodismo, investigador en ciencias sociales, opinión pública y cultura política. Publicaciones: “Marruecos-España: Heridas sin cicatrizar”, un estudio sobre la imagen de Marruecos y sus instituciones en la opinión pública española en momentos de crisis; “Sin ellas no se mueve el mundo”, un trabajo de terreno sobre la condición de las empleadas de hogar inmigrantes en España; “La mujer marroquí en la Comunidad autónoma de Madrid: convivencia y participación social”.

Ver también

Fernando del Paso

Fallece el mexicano Fernando del Paso, premio Cervantes de Literatura

Poeta, escritor, dibujante, diplomático y académico, Fernando del Paso dejó de estar entre nosotros el …

Deja un comentario

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.

A %d blogueros les gusta esto: