Inicio / OPINION / Galactiques

Galactiques

Le Real Madrid des “galactiques” resté sur sa soif : plus de 490 millions d’euros par titre en trois ans.

Mesi y Ronaldo
Mesi y Ronaldo

L’annonce officielle, mardi, du départ de José Mourinho du Real Madrid a ouvert les débats sur l’analyse de son étape, de la gestion du président du club Fiorentino Perez et du bilan du club en termes de titres en comparaison avec son historique rival, le FC Barcelone.

En débarquant en 2009 pour la deuxième fois à la tête du Real Madrid comme président, Florentin Perez (un important homme d’affaires, président d’un des plus grands groupes de constructions en Espagne et la troisième fortune du pays) avait promis de récupérer le leadership de la Liga et propulser le club à la tête du football européen. Les “socios merengues” (adhérents blancs) exigeaient des titres et aspiraient à détrôner le Barça à tout prix. Uniquement sur ce soutien, Florentino Perez avait eu les mains libres pour relancer un programme de restructuration sans lésiner sur les moyens.

Pour pouvoir concrétiser ses objectifs et satisfaire les attentes des supporters, il avait décidé, comme lors de sa première étape à la tête du club, monter un nouveau club de “galactiques” à coups de millions d’euros. En quatre saisons, il a dépensé 438,5 millions d’euros dans les contrats d’engagements de grandes stars du football mondial. Le Real Madrid est ainsi devenu comme une ONU en miniature avec des joueurs représentant une douzaine de nationalités et couvrant les différents postes au sein du club. C’était une révolution totale avec des joueurs dont les salaires débordaient toute frontière d’imagination. Quatre saisons plus tard, Florentino Perez s’est rendu compte du piètre bilan avec trois titres ajoutés dans la vitrine du club, dont une coupe du roi, une super-coupe d’Espagne et une Ligue.

Ce bilan, qui serait positif pour tout autre club avec une moyenne d’un titre par saison, recouvre une importance significative lorsqu’il est comparé avec la trajectoire du Barça durant la même période, comme principale point de référence.

Les médias espagnols, surtout la presse sportive, commence à faire leurs propres comptes et comparaisons entre le Real Madrid et le Barça en termes de titres et de budgets. Au niveau de titres, le club catalan a remporté quatre fois de titres que son rival de la capitale d’Espagne. De même, le Barca a investi 279 millions d’euros (près de 63,7% des 438,5 millions d’euros du Real Madrid) pour récolter un record de titres (14).

Periodistas-e.com s’est appuyé sur un article comparatif de deux journalistes du quotidien catalan Mundo Deportivo, pour informer les internautes des pharamineux montants engagés par les deux grands clubs durant les quatre dernières saisons dans la course pour les titres. Pour atteindre cet objectif, il a fallu une délicate comptabilité mobilisant des centaines de millions d’euros. A ce niveau, chaque titre a son prix. Derrière les bonnes prestations des grands joueurs des deux clubs, il y a un flot de millions d’euros (à traduire en milliards de centimes au Marc) qui coule. Dans ce cas, le salaire mensuel de Messi ou Ronaldo pourrait être l’équivalent du budget d’un grand club de première division au Maroc ou dans tout autre pays d’Afrique. A titre d’exemple, chaque but inscrit par Ronaldo revient au Real Madrid à 342.857 euros, en tenant compte des 35 buts marqués jusqu’à présent dans la Liga pour un salaire annuel de 12 millions d’euros. De même, le coût de chacun des trois titres remportés par Mourinho est d’une moyenne de 493 millions d’euros (2010/2011: 450 millions d’euros ; 2011/2012: 514; 2012/13 : 516,6).

Il est utile de repasser tous les contrats d’engagements signés depuis 2009 par le Real Madrid et le Barça pour avoir une idée concrète sur la manière de fonctionner des deux grands clubs.

Real Madrid

  • 2009-2010: 257 millions d’euros: Xabi Alonso (35), Granero (4), Benzema (35), Cristiano Ronaldo (94), Kaka (65), Albiol (15), Negredo (5) y Arbeloa (4).
  • 2010-2011: 93 millions d’euros: Adebayor (4 cesión), Ozil (18), Carvalho (8), Di María (33), Khedira (14), Pedro León (10), Canales (6).
  • 2011-2012: 55 millions d’euros: Coentrao (30), Sahin (10), Varane (10) y Callejón (5).
  • 2012-2013: 33,5 millions d’euros: Diego López (3,5) y Modric (30), Essein (cédé gratuitement par Chelsea mais a uns alaire de 6 millions d’euros par an).

Barça

  • 2009 2010: 113,5 millions d’euros: Ibrahimovitch (45 + Eto’o), Keirrison (14), Maxwell (4,5) y Chygrynsky (25).
  • 2010-2011: 72,5 millions d’euros Villa (40), Adriano (9,5), Mascherano(20) y Afellay (3).
  • 2011-2012: 60 millions d’euros: Alexis (26) y Cesc (34).
  • 2012-2013: 33 millions d’euros: Song (19) y Alba (14).

Tous ces chiffres, qui sont officiels et ont été communiqués par les deux clubs, démontrent la voracité de leurs dirigeants. Face aux trois titres du Real Madrid, le Barca a remporté 14 titres depuis 2009 : deux Champions League, quatre ligues, deux Mondiaux de clubs, deux super-coupes d’Europe, une coupe du Roi d’Espagne, trois super-coupes d’Espagne. C’est un tableau comparatif qui donne des douleurs de tête pour tout madrilène.

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Sobre editor

Los editores de Periodistas en Español valoran las informaciones y artículos recibidos en la redacción con criterios profesionales y tienen la obligación de cumplir y hacer cumplir las normas deontológicas que deben suscribir todos los colaboradores.

Ver también

Juan Carlos I

El rey emérito de la “demogracia española”  en el “Estado Risacrático español”. Juan Carlos I …

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Conoce cómo se procesan los datos de tus comentarios.