Inicio / OPINION / Rapprocher davantage l’enfant du livre

Rapprocher davantage l’enfant du livre

Le Congrès permet de réfléchir sur la diversité des cultures et ethnies dans les livres d’enfants

EAU-libros-jovenes
Les enfants qui participent à la conférence à Charjah

 

Des intellectuels, éditeurs et pédagogues se sont donné rendez-vous à Charjah à l’Etat des Emirats Arabes Unis (EEAU) pour réfléchir, durant deux jours (21-22 avril), sur les solutions idoines pour encourager la lecture du livre et inciter les enfants et adolescents à développer leur capacité de recherche et d’acquisition du maximum de connaissances à travers la lecture.

C’est l’objectif principal du 1 er Congrès du Conseil international sur les Livres pour la Jeunesse (IBBY : selon Les sigles en anglais) en Asie Centrale et l’Afrique du Nord qui se tient sous le thème « rapprocher davantage l’enfant du livre ».

Au moins quarante intervenants venus de vingt pays, dont le Maroc, vont débattre des questions relatives à la littérature infantile et à l’encouragement à la lecture ainsi que de la manière de rendre effectives les mesures tendant à développer le secteur de l’édition du livre de l’enfant. Le congrès, qui se tient pour la première fois à l’EEAU au niveau du Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, propose d’encourager la création de nouvelles délégations nationales de l’IBBY dans les pays de la région et adopter des recommandations et propositions dans le but de développer la coopération et la communication aux niveaux national, régional et international.

Le conseil émirati du livre de l’enfant et de l’adolescent s’est inspiré de l’histoire culturelle de la région du golfe en baptisant « Okaz » et son ami « Jamoul » personnalités du congrès en mémoire du grand forum d’Okaz à l’époque préislamique, qui fut également un grand marché commercial et centre culturel dans la péninsule arabique.

Le Congrès s’est précisément ouvert avec une pièce théâtrale, animée par des enfants et adolescents où Okaz (un libraire) et Jamoul (son fidèle ami le chameau) ont dû assumer la mission de transporter les livres pour les distribuer aux enfants de la région en vue de les sensibiliser au plaisir de la lecture. Le message de la pièce théâtrale est, en fait, destiné à l’ensemble des enfants et adolescents du monde.

Le Congrès se déroule au niveau de dix séances qui vont permettre de réfléchir sur l’ensemble des questions intéressant les enfants et adolescents, les dessins dans les livres d’enfants, la description des questions politiques, la diversité des cultures et ethnies dans les livres d’enfants, les livres destinés aux personnes handicapées, les contes sur le patrimoine et la culture orale, la diffusion de la lecture à l’école et dans la société ainsi que les activités des délégations nationales de l’IBBY en Asie Centrale et Afrique du Nord.

Les organisateurs ont confié à Periodistas-es que la rencontre de Charjah serve de plateforme dynamique pour le dialogue, la réflexion et l’adoption de propositions efficaces pour le futur des enfants de la région à l’instar du rôle qu’avait joué dans le passé Okaz comme tribune d’échange d’informations, de connaissances et d’idées dans la péninsule ibérique.

C’est d’ailleurs l’idée centrale développé par Boudour Al Kassimi, présidente d’honneur du Conseil de l’EEAU des livres pour les jeunes, dans son discours inaugural du congrès. « Tout enfant qui aspire à réussir dans l’avenir ne peut vivre dans l’obscurité, que se soit une obscurité d’ordre physique, affectif, social ou intellectuel », a dit Al Kassimi qui soutient qu’il « n’y a pas mieux dans notre monde que la lumière de la connaissance pour éclairer notre voie ».

S’agissant du thème retenu pour le congrès, elle a expliqué que lorsque « nous parlons de la manière d’approcher l’enfant du livre, nous voulons simplement encourager les enfants à aimer la lecture ». Cependant, a-t-elle ajouté, « mettre à la disposition des enfants des livres est une manière de leur offrir des lanternes pour mieux voir, être capables d’élargir leurs horizons de connaissances et stimuler leur curiosité ».

Cette préoccupation rejoint en réalité l’importance de l’IBBY pour l’Asie centrale et l’Afrique du Nord dans la mesure où il constitue un point de rencontre, de dialogue et d’échange d’expériences entre les opérateurs de l’industrie de l’édition dans la région et le reste du monde. Elle a cité particulièrement les principaux acteurs qui agissent dans ce domaine tels les enseignants, les parents, les libraires, les auteurs et écrivains, les dessinateurs, les graveurs et les éditeurs en vue de relever les défis auxquels est confrontée la région.

« L’Asie Centrale et l’Afrique du Nord ont eu leur grande part de l’obscurité, que ne nous pouvons éliminer sans recourir à la lumière. Nous nous sommes réunis dans le cadre de ce congrès en vue effectivement d’allumer des torches qui éclaireront la voie de l’avenir pour les enfants de la région », a conclu Al Kassimi.

Dans son intervention, le président de l’IBBY, Ahmed Redza Khairuddine, a assuré que les operateurs qui exercent dans la littérature infantile considèrent que l’élaboration et la diffusion de livres pour enfants n’est pas « seulement une simple industrie ». Il s’agit, a-t-il observé, d’un « appel sacré de la part de différents secteurs du fait que le livre nouveau devient un instrument de grande importance lorsqu’il est mis entre les mains de l’enfant ». Il a expliqué, dans ce contexte, que le livre aide à « préparer les esprits des enfants, meubler leur curiosité et fortifier leurs volontés » d’où vient la nécessité de leur fournir les meilleurs moyens de connaissance pour relever les défis auxquels font face les enfants actuellement.

« Je suis comblé de voir se tenir ce congrès à Charjah pour être un point de départ de la réflexion sur la recherche des meilleures solutions afin de vaincre les aspérités qui rendent difficile le rapprochement entre l’enfant et le livre », a dit Redza Khairuddine. « Nous voulons garantir à tout enfant le droit et l’opportunité de devenir lecteur, un objectif qui ne peut être réalisé qu’à travers une action commune et la mise en valeur de nos potentialités au profit de l’enfant dans la gageure de préparer son avenir dans de meilleures conditions », a conclu le président de l’IBBY.

Au cours de la première journée du congrès (21 avril), se sont tenues quatre tables rondes sur « la lecture à l’école : du devoir au plaisir », « l’IBBY dans la région : débuts modestes et sucés probants», « diffusion de la culture de la lecture pour les enfants dans la région….défis et succès », « le livre pour adultes : comment atteindre la catégorie la plus difficile ».

EAU-libros-jovenes-acto

L’IBBY, une organisation à des fins non lucratives, représente un réseau international de personnes dans le monde entier dont le but est d’inciter l’enfant à la lecture. Il a été créé à Zurich en 1953 et compte actuellement 70 délégations nationales. Charjah a été élue pour abriter ce congrès eu égard à sa qualité de centre culturel et historique de l’EEAU. Cet émirat a été également déclaré capitale culturelle du monde arabe par l’ISESCO en 1998 et capitale culturelle du monde islamique en 2014. Avec une population de 900.000 habitants, Charjah se considère comme un confluent des cultures et des races dans le Golfe pour abriter 200 nationalités. Elle compte également 20 musées.

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Sobre Mohamed Boundi

Periodista, doctor en sociología y ciencias de la comunicación de la universidad Complutense de Madrid. Corresponsal en España desde 1987, es licenciado en periodismo, investigador en ciencias sociales, opinión pública y cultura política. Publicaciones: “Marruecos-España: Heridas sin cicatrizar”, un estudio sobre la imagen de Marruecos y sus instituciones en la opinión pública española en momentos de crisis; “Sin ellas no se mueve el mundo”, un trabajo de terreno sobre la condición de las empleadas de hogar inmigrantes en España; “La mujer marroquí en la Comunidad autónoma de Madrid: convivencia y participación social”.

Ver también

Congreso de los Diputados de España

La larga y pertinaz construcción de una democracia basura en España

Domingo Sanz[1] Se denuncia en el Diario de Mallorca que la diputada Ballester, de Ciudadanos …

Deja un comentario

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.